Polaire d'un profil

Afin de pouvoir déterminer aisément les caractéristiques d’un profil et choisir sans surprise le plus adapté entre plusieurs modèles, ou afin de déterminer les dimensions que l’on donnera à une aile une fois le profil choisi, on utilise une courbe appelée polaire du profil.

Généralement, on en utilise de deux types :

-la polaire type EIFFEL (que l’on doit à Gustave EIFFEL) : elle représente le coefficient de portance en fonction du coefficient de traînée.

-la polaire des vitesses : elle représente la vitesse verticale (Vz) en fonction de la vitesse horizontale (Vx) dans le cas d’un vol plané. Elle est surtout utile pour la conception des ailes de planeurs ou parapentes.

-la polaire de la finesse, elle représente le rapport entre le coefficient de portance et le coefficient de traînée.

 

Annexe :

Nous allons vous expliquer ici la méthode de relevé d’une polaire.

En vol moteur coupé et par temps calme, on relève pour chaque vitesse indiquée (grâce à l’anénomètre)* le taux de chute correspondant (grâce au variomètre)*.

De retour au sol, on trace sur du papier millimétré des axes de coordonnées rectangulaires à partir d’un pôle « 0 » (d’où le terme polaire). L’axe des ordonnées est la représentation des taux de chute et l’axe des abscisses celui des vitesses indiquées. On reporte les valeurs trouvées en vol sur le graphique et, en réunissant tous les points par un trait continu, une courbe apparaît : La polaire.

 

numeriser0007-1.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site