Le contrôle du lacet

Pour faire basculer le nez de l’avion à gauche ou à droite, il faut provoquer une rotation autour de l’axe de lacet, c'est-à-dire l’axe perpendiculaire au plan des ailes et passant par le centre de gravité de l’avion. C’est l’empennage vertical qui permet de créer cette rotation.

Une surface mobile verticale, la gouverne de direction, permet de créer un effort aérodynamique qui engendre une rotation de la queue vers la droite ou vers la gauche.

En position de repos la gouverne de direction est dans l’axe de l’avion. La dérive crée une traînée dans l’axe de l’avion.

Lorsqu’on braque la gouverne à droite (en enfonçant le palonnier à droite), on engendre une résultante aérodynamique vers la gauche sur l’empennage vertical. Celui-ci est donc entraîné dans cette direction et le nez de l’avion part à droite.

Lorsque la direction est enfoncée d’un côté, l’avion se met en rotation autour de l’axe de lacet de ce côté. Il a alors une aile qui avance plus vite que l’autre dans l’écoulement d’air.

Cette aile voit donc sa portance augmenter par rapport à l’autre et cela engendre du roulis.

Par exemple si on enfonce la direction à gauche, le nez défile par la gauche et l’aile droite accélère par rapport à l’aile gauche. Sa portance augmente et elle se soulève. L’avion se met en roulis par la gauche.

Un mouvement de lacet dans un sens entraîne donc du roulis dans le même sens. On parle alors de roulis induit.

Ces explications sont illustrées grâce à des schémas:

numeriser0003-2.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site